Assurance Takaful et Finance Islamique

SAAFI.FR
Laureat jeune courtier

Entrer

Qui sommes-nous ?

SAAFI est spécialisée dans la distribution et la conception de solutions d’accès à l’assurance Takaful et à la finance islamique. Les solutions apportées par SAAFI s’articulent autour de trois domaines d'expertise : distribution de solutions conformes au droit musulman pour les personnes physiques, conseil aux personnes morales désireuses de structurer des projets de financement islamiques ou d'assurance Takaful et formation dans ces domaines.

Ils nous font confiance

Qu’est ce que le Ribâ ?

L’intérêt est proscrit dans les trois religions monothéistes avant leurs réformes ainsi que dans la sagesse antique.

Dans la sagesse antique

Dans la Grèce Antique, il existe des traces d’un mépris pour toute forme de rémunération de l’argent prêté. En effet, Aristote l’évoque déjà dans ses Politiques :  «Il est tout à fait normal de haïr le métier d’usurier du fait que son patrimoine lui vient de son argent lui-même et que celui-ci n’a pas été inventé pour cela. Il a été fait pour l’échange, alors que l’intérêt ne fait que le multiplier. Et c’est de là qu’il a pris son nom : les petits, en effet, sont semblables à leurs parents, et l’intérêt est de l’argent né d’argent. Si bien que cette façon d’acquérir est la plus contraire à la nature». La Politique, livre 1, Chapitre 3.

Dans le Judaïsme

L’Ancien Testament le Lévitique, versets 35 à 37 énonce : «Et si ton frère est devenu pauvre, et que sa main devienne tremblante à côté de toi, tu le soutiendras, étranger ou hôte, afin qu’il vive à côté de toi. Tu ne prendras de lui ni Intérêt ni usure; et tu craindras ton Dieu, afin que ton frère vive à côté de toi. Tu ne lui donnes pas ton argent à intérêt, et tu ne lui donneras pas tes vivres à usure». La Bible, Lévitique, chapitre 25 V. 35 à37.

Le Deutéronome (chapitre 23, versets 19 et 20) «Tu n’exigeras de ton frère aucun intérêt ni pour argent, ni pour vivres, ni pour rien de ce qui se prête à intérêt. Tu pourras tirer un intérêt de l’étranger, mais tu n’en tireras point de ton frère,…».

Dans le Christianisme

Nous avons ceci «Si vous ne prêtez qu’à ceux dont vous espérez restitution, quel mérite ? Car les pêcheurs prêtent aux pêcheurs afin de recevoir l’équivalent » Évangile selon Saint Luc, 6, 34 -35.

C’est par la reforme de Calvin que cette pratique devint acceptable. C’est le protestantisme qui justifie, sous la plume de Calvin, dans «lettre sur l’usure, en 1545, la légitimité de l’intérêt : le capital a un «caractère de bien immédiatement productif» et l’intérêt acquiert ainsi un caractère licite.

Dans le catholicisme, la condamnation de l’intérêt a été abrogée par le Vatican en 1917 en rendant licite le prêt à intérêt, mais tout en restant modeste.

Dans l’Islam

Le Ribâ est l’une des transactions les plus malsaines à avoir été sévèrement prohibée, littéralement le mot Ribâ signifie augmentation, addition, expansion ou croissance. Dans la terminologie du fiqh, le Ribâ est traduit par surplus, usure et intérêt. Il désigne tout profit perçu sans aucune contrepartie acceptable et légitime du point de vue du droit musulman.

Dans le droit musulman, la contrepartie perçue est acceptable si elle permet de compenser quelque chose de légitime, comme par exemple la perte de valeur d’un bien ou l’effort fourni pour la production de biens ayant entraîné une prise de risque.

Le ribâ dans le Coran :

Sourate La Vache 275-282

  1. Ceux qui pratiquent l’usure se lèveront [le Jour du Jugement Dernier] tels ceux, possédés par Satan. Cela, à cause de leur propos : «Le commerce s’assimile à l’usure». Alors que Dieu a rendu licite le commerce, et illicite l’intérêt usuraire. Celui qui cesse [cette pratique] après avoir pris connaissance de cet interdit, conservera ses acquis antérieurs et son cas relèvera de Dieu. [Quand à] celui qui récidive, les voilà les compagnons du feu ! Ils demeureront éternellement.
  2. Dieu réduit à néant le gain usuraire et accroît [le mérite] les aumônes. Et Dieu n’aime pas le mécréant pécheur.
  3. Ceux qui croient, ceux qui font de bonnes œuvres, accomplissent la prière et s’acquittent de la zakât, trouveront leurs récompenses auprès de leur Seigneur. Ils seront à l’abri de la peur et ne seront point affligés.
  4. Ô vous qui croyez ! Craignez Dieu; et renoncez à ce qui reste [encore] de l’usure, si [vraiment] vous croyez !
  5. Si vous ne cessez [cette pratique], attendez-vous alors, à une guerre de la part de Dieu et Son Messager. [Mais] si vous vous repentez, vous garderez vos capitaux. [Ainsi] vous ne léserez personne, et vous ne serez point lésés.
  6. Si votre débiteur se trouve dans la gêne, accordez-lui un sursis jusqu’à ce qu’il soit dans l’aisance [pour vous rembourser]. Toutefois il vous est préférable de renoncer [à ce dû] si vous saviez.
  7. Et craignez le jour où vous serez [tous] ramenés vers Lui. [Ce jour-là] chaque âme sera rétribuée en fonction de ses acquis [sur terre]. Et [vous] ne serez point lésés.

Sourate Les Femmes 160-161

  1. et à cause de ce qu’ils prennent des intérêts usuraires – qui leur étaient pourtant interdits – et parce qu’ils mangent illégalement les biens des gens. A ceux d’entre eux qui sont mécréants Nous avons préparé un châtiment douloureux.

Les deux types de Ribâ:

Ribâ an-nasîah : somme payée pour l’usage de capitaux empruntés ou en contrepartie d’un rééchelonnement dans le paiement d’une dette. La prohibition du Ribâ an-nasîah implique essentiellement que le fait de fixer à l’avance un rendement positif sur le prêt à titre de récompense pour l’attente n’est pas permis par le droit musulman. Peu importe que le rendement soit un pourcentage fixe ou variable du montant principal, ou un montant absolu à être payé à l’avance ou à l’échéance, o encore un cadeau ou un service à recevoir comme condition pour le prêt. Il n’y a pas de divergence entre les juristes musulmans concernant la prohibition de Ribâ an-nasîah. La nature de cette prohibition est stricte, absolue et sans ambigüité.

Selon Osama ibn Zayd : Le prophète, que la prière de Dieu et son salut soient sur lui, a dit : «Il n’y a de ribâ que dans la nassiah (attente)».

Selon Anas ibn Malik : Le prophète, que la prière de Dieu et son salut soient sur Lui, a dit : «si un homme accordait un prêt à quelqu’un il ne devrait pas accepter un cadeau».

Ribâ al Fadl : vente ou échange d’un bien contre un autre de même nature avec un surplus. Le débat sur le ribâ al Fadl émanait des ahadiths qui exigent que si l’or, l’argent, le blé, l’orge, les dattes et le sel étaient échangés contre eux-mêmes, ils devraient être échangés au comptant et être égaux et semblables. Le Prophète (sur lui la paix) a dit : « De l’or contre de l’or, de l’argent contre de l’argent, du blé contre du blé, de l’orge contre de l’orge, des dattes sèches contre des dattes sèches, du sel contre du sel : quantité égale contre quantité égale, main à main. Celui qui donne un surplus ou prend un surplus tombe dans l’intérêt… » (Rapporté par Muslim, n° 1584).

Un autre hadith également rapporté par Muslim dit : Bilâl, un compagnon du Prophète, rendit visite à ce dernier avec des dattes de très haute qualité, et le Prophète le questionna sur leur origine. Bilâl expliqua qu’il avait échangé deux volumes de dattes de moins bonne qualité contre une de meilleure qualité. Le Messager lui dit alors «Ceci est précisément le ribâ interdit ! Ne fais pas cela. Vends plutôt le premier type de dattes et utilise ce que tu as récolté pour acheter les secondes».

En effet, l’Islam vise à établir la justice et à éliminer l’exploitation dans les transactions commerciales, il prohibe toutes les sources d’enrichissement injustifié. L’une des sources principales de gain injustifié n’est autre que le fait de recevoir n’importe quel avantage monétaire dans une transaction commerciale sans en donner la contre-valeur équitable. Le Ribâ constitue une source importante d’avantages injustifiés.

Le Coran et la Sunna condamnent de façon explicite la pratique de Ribâ . Il s’agit d’un crime plus grave que l’adultère, le prophète –que la paix et salut de Dieu soient sur lui- a dit: «Lorsqu’un Homme consomme la valeur d’un dirham de Ribâ en toute connaissance de cause, cela est plus grave que s’il avait commis 36 fois l’adultère» [rapporté par Ahmad].

Dans son sermon d’adieu, le Prophète Muhammad a définitivement mis un terme à la dette alimentée par l’usure exigeant la seule restitution des capitaux empruntés:

«Ô peuple! Toute part d’intérêt est abolie, mais le capital vous revient sans que vous ne soyez injustes ou que l’on ne soit injuste à votre encontre. Dieu a décrété l’interdiction de l’intérêt. La part d’intérêt qui revient à ‘Abbâs Ibn ‘Abd al-Muttalib est complètement abolie».

Il est intéressant d’observer que le Prophète a appliqué la loi divine en commençant par les siens. Ici, c’est son oncle paternel ‘Abbâs qui devait renoncer aux intérêts qui lui étaient dus.

Principes & Valeurs

Les principes de la finance islamique

La finance islamique repose sur cinq piliers qui lui permettent de se fixer comme objectif le développement économique et social et l’éradication de la pauvreté.

Les valeurs de la finance islamiqueLa finance islamique se rapporte aux instruments financiers utilisés par les investisseurs qui souhaitent investir dans le respect des principes du Coran et notamment du principe de prohibition de l’intérêt (cf. Ministère de l’Economie et des Finances).

Grâce à la mise en œuvre de ses principes la finance islamique apporte les valeurs qui font aujourd’hui défaut au système financier actuel : une finance sans spéculation et orientée vers l’économie réelle.

 

Ambitions

presentation de la nouvelle banque Salam

Nous avons pour ambition d’être l’interlocuteur privilégié de toute personne, entreprise ou institution souhaitant accéder à des solutions d’assurance takaful et de finance islamique.

Nous sommes constamment à la recherche de nouvelles solutions à proposer et souhaitons proposer une gamme complète à terme.

Nous souhaitons promouvoir cette finance participative et cette assurance solidaire, qui allient profit et éthique dans le but de favoriser le développement économique et social et contribuent à l’éradication de la pauvreté.

Solutions Particuliers

Le conseil en gestion de patrimoine a pour but d’apporter une solution sur-mesure à nos clients qui partagent notre éthique et nos valeurs.

Notre valeur ajoutée réside dans le conseil que nous vous apportons. La gestion de patrimoine est un exercice où à chaque client correspond une solution spécifique. Une étude patrimoniale approfondie de type audit, dédiée à chaque client est réalisée. Afin de vous guider dans la gestion de votre patrimoine financier, votre conseiller vous offre des conseils pertinents visant à optimiser la rentabilité de vos investissements financiers et d’en déterminer les risques.

Le conseil en gestion en patrimoine vous permet de souscrire à des produits financiers et d’assurances performants, tout en étant conformes à vos principes et en phase avec vos besoins que vous souhaitiez protéger vos proches, préparer votre retraite ou transmettre un capital.

Afin de répondre à vos besoins, voici notre gamme de solutions :

Faites nous part de vos projets en remplissant ce formulaire.

Amâne Exclusive Life

amane

Amâne Exclusive Life est un contrat d’assurance-vie islamique, dont la prime est investie par le souscripteur dans un ou plusieurs fonds de placement externes.

Le(s) souscripteur(s) peut (vent) décider d’investir dans une ou plusieurs unités de compte représentatives de fonds de placement externes (OPC) présélectionnés par l’(les)assureur(s).

Le(s) souscripteur(s) peut (vent) effectuer sa (leur) sélection parmi différents fonds externes de différentes catégories (monétaires islamiques, certificats d’investissement islamiques – sukuk -, actions, mixtes…).

  • Le souscripteur est soumis au risque de l’investissement réalisé pour son compte et son capital n’est pas garanti.
  • L’assureur est rémunéré pour avoir fourni l’enveloppe juridique, fiscale et réglementaire. C’est une rémunération pour prestation de produit (wakâla).
  • Durée : Indéterminée compte tenu du fait que celle-ci est fonction de la durée de vie de(s) l’assuré(s).
  • Le gestionnaire de l’unité de compte agit comme wakîl et mudârib pour les investisseurs et perçoit donc en conséquence de sa mudâraba son pourcentage contractuel en cas de profit.

Avantages :

  • Conformité : Le contrat dispose de sa propre Fatwa et en cela, il répond en tout point aux principes de la finance islamique.
  • Compatibilité : Dans le respect de la loi islamique, chaque unité de compte et compartiments associés disposent de leur propre Fatwa ainsi que de leur propre comité de conformité à l’éthique musulmane.

  • Contrôle : Un contrôle est effectué semestriellement par le CIFIE*, auprès de VITIS LIFE, afin de vérifier le respect continu des règles de la finance islamique.
  • Neutralité du contrat : La fiscalité du pays de résidence du souscripteur est appliquée en cas de rachats.
  • Transportabilité du contrat : La compagnie adaptera toujours la fiscalité du contrat au pays de résidence, même en cas de délocalisation multiples post-souscription.
  • Protection de l’investisseur :en cas de défaillance de la compagnie, les clients bénéficient d’un « super-privilège ». En d’autres termes, aucun créancier de la compagnie ne pourra appréhender les avoirs des clients, avant les clients eux-mêmes. A titre de comparaison, la garantie en France est de 70.000 EUR par personne par compagnie.
  • Gestion dédiée et multidevises : Le contrat luxembourgeois pourra bénéficier d’une gestion totalement sur-mesure.

Caractéristiques :

  • Prime initiale minimum : 250.000 EUR
  • Primes complémentaires minimum : 50.000 EUR
  • Durée : Indéterminée compte tenu du fait que celle-ci est fonction de la durée de vie de(s) l’assuré(s).
  • Bénéficiaires : Le(s) souscripteur(s) désigne(nt) librement le(s) bénéficiaire(s) en cas de décès de(s) l’assuré(s).
  • Frais de souscription : Maximum 3,50% sur chaque prime brute
  • Frais d’arbitrage : Maximum 1% sur l’opération d’arbitrage
  • Frais d’administration : Maximum 1,20% par an
  • Frais de rachat : Néant

Faites nous part de vos projets en remplissant notre formulaire de contact.

Diffuser l’information :

* Comité Indépendant de la Finance Islamique en Europe

Ethra’a Takaful Famille

Ethra’a Takaful Famille

ETHRAA, l’Assurance Vie conforme à l’éthique musulmane complétée d’une prévoyance Takaful. Sur la durée, une épargne régulière est la façon la plus certaine de se constituer un capital, et le cadre fiscal de l’assurance vie est tout indiqué dans cette optique. Mais en cas d’incident de parcours, cette épargne peut être remise en cause voire se révéler insuffisante. Il existe néanmoins des solutions innovantes pour se protéger.

Le contrat ETHRAA Takaful Famille vous permet d’épargner chaque mois tout en bénéficiant d’une prévoyance qui prend en charge vos cotisations en cas de perte d’emploi ou de PTIA, et qui vous garantit une valeur pour votre contrat en cas de décès. Ainsi vous vous assurez de pouvoir disposer d’un capital quelles que soient les circonstances.

Les fonds pourront être placés sur 3 modules d’investissement internes. Leurs stratégies, tout comme le module de prévoyance, ont été validées par une Fatwa le 13 novembre 2014, indiquant qu’elles respectent en tout point les principes Takaful.

Accessible à partir de 50€ par mois, le contrat ETHRAA Takaful Famille est particulièrement indiqué pour de jeunes actifs, qui choisiront l’option dynamique des primes pour accompagner la croissance de leurs revenus et contrer les effets de l’inflation.

FWU AG mettra à votre disposition toute son expérience de l’assurance Takaful et de la gestion d’actifs dans le cadre sécuritaire des contrats d’assurance vie luxembourgeois : une protection accrue des fonds de l’épargnant qui ne font pas partie des actifs de la compagnie d’assurance, mais qui se trouvent chez un tiers bancaire dépositaire. La fiscalité de ces contrats luxembourgeois reste toutefois identique aux contrats de droit français.

FWU est présent depuis plus de 15 ans sur le marché de l’assurance Takaful.

Groupe international, présent en Allemagne, à Dubaï, au Luxembourg, en Malaisie et au Pakistan, FWU a développé une grande expérience sur les produits d’assurance Takaful et réalise aujourd’hui près d’un tiers de son chiffre d’affaires sur ce marché.

FWU est régulièrement récompensé pour la qualité de ses produits BancaTakaful, à l’International Takaful Summit en particulier.

Depuis l’an 2000, FWU développe son expertise sous le contrôle de l’éminent Conseil de la Surveillance à la l’éthique musulmane, composé de :

Cheik Dr. Mohamed Ali Elgari
Professeur à l’Université King Abdul Aziz
Président du Conseil de Supervision de FWU

Cheik Dr. Nazih Hammad
Membre de l’académie Islamic Fiqh Academy
Professeur à l’Université de la Mecque

Cheik Dr. Abdul Sattar Abu Ghuddah
Professeur à l’Université de la Mecque

Faites nous part de vos projets en remplissant notre formulaire de contact.

Diffuser l’information :

Gold Dinar

Le 18 décembre 2014 à Paris, avec le cabinet d’avocats Allard-Nekaa, les sociétés INAIA et SAAFI se sont accordées afin d’offrir au marché français un nouveau produit d’épargne : le plan d’épargne Gold Dinar. Le plan d’épargne Gold Dinar est géré et distribué en Allemagne par la société INAIA, société allemande spécialisée dans la conception et la production de solutions en finance islamique depuis 2007. En France, INAIA assurera la gestion du plan d’épargne en Gold Dinar et SAAFI la distribution exclusive.

iFIS accédez à votre compte clientLe plan d’épargne Gold Dinar permet à tous d’épargner en or physique le plus pur (999,9 / 1000) sous la forme de lingots d’or à motifs islamiques. Grâce à la production à un prix intéressant dans les négoces d’or mondiaux, INAIA achète l’or dans d’excellentes conditions pour le compte de ses clients. L’or est stocké en Allemagne dans des coffres forts haute-sécurité. Les clients ont la possibilité d’avoir accès à leur compte de dépôt en dinar d’or via un accès en ligne. Outre la vue d’ensemble des dépôts, ils peuvent à tout instant faire des demandes d’achat ou de vente, suivre les cours, ou encore se faire livrer leur or à domicile.

Le contrôle de la conformité du plan d’épargne Gold Dinar a été exclusivement confié au Minhaj Shari’ah Financial Advisory à Dubaï (Émirats Arabes Unis). Minhaj Advisory s’est engagé à respecter les normes de l’Organisation de comptabilité et d’audit des institutions financières islamiques (AAOIFI) basée à Bahreïn qui est l’organisation normative la plus sérieuse pour les services bancaires et financiers islamiques.

Faites nous part de vos projets en remplissant notre formulaire de contact.

Plaquette détaillée du plan d’épargne Gold Dinar

iFIS_broschuere_golddinar_2015_FR.indd

Questions réponses

  • Qui est la société gestionnaire ?

INAIA Finance est une société allemande spécialisée en finance islamique. La société existe depuis 2007 et le produit Gold Dinar a été lancé sur le marché allemand en 2012 avec aujourd’hui un actif en or sous gestion de près de 16 millions d’euros pour 1 000 clients. SAAFI a souhaité distribuer ce produit afin d’élargir l’offre existante et de répondre aux besoins de toutes celles et ceux qui souhaitent investir dans l’or. Par ailleurs, il est important de souligner que le produit, grâce aux dispositions du droit européen,  est accessible depuis n’importe quel état membre de l’Union Européenne .

  • A qui s’adresse cette solution ?

Cette solution est pour tous ceux et celles qui veulent se constituer un patrimoine. Avec un investissement basé sur l’or, le client bénéficie d’un instrument solide et intemporel pour la construction de son patrimoine.

  • Quelle est sa valeur ajoutée par rapport à un produit d’épargne islamique financier ?

Ce plan d’épargne individuel basé sur l’achat d’or physique convient comme solution de prévoyance vieillesse ou encore de plan d’épargne pour les enfants. Ce placement constitue une alternative intéressante au livret d’épargne, au plan d’épargne-logement et à l’assurance vie.

Cette solution est pour tous ceux et celles qui veulent se constituer des actifs en or physique. Grâce à la mutualisation des achats, les clients bénéficient d’excellentes conditions d’achat avec un prix LBMA + 6,5 %. Le prix LBMA est le prix du marché de gros où se négocient des ordres supérieurs à 50 kilogrammes.

  • Quels en sont les avantages ?

– Produit d’épargne conforme au droit musulman ;

– Permet de bénéficier d’excellentes conditions d’achat grâce à la mutualisation ;

– Dépôt en ligne avec possibilités de transactions ;

– L’or est livrable à domicile à la date d’expiration du contrat ou sur demande ;

– Versements partiels possibles à tout moment ;

– L’or est stocké en Allemagne dans des coffres forts haute-sécurité ;

– L’or est également assuré à 100% de sa valeur par la société de gardiennage ;

– L’épargnant n’encourt aucun risque de vol.

  • Quelles sont les dispositions prises pour garantir que ce placement soit licite ?

En fonction de la situation, deux types de contrat peuvent être utilisés. Soit un contrat de Wakala où la société gestionnaire opère comme un agent qui achète de l’or auprès de tiers et le transfère à ses clients. Soit un contrat de Mussawamah (vente ordinaire) lorsque le stock d’or est plus important : dans ce cas la société gestionnaire agit en tant que vendeur direct. Les conditions de vente restent les mêmes.

Les transactions sont effectuées spot, c’est-à-dire au comptant. On ne peut pas faire d’achat ou de vente à terme sur l’or et l’argent afin de respecter les prescriptions contenues dans les hadiths qui traitent du Ribâ al-Fadl.

Par ailleurs, le contrôle de la conformité du plan d’épargne a été exclusivement confié au Minhaj Shari’ah Financial Advisory à Dubaï (Émirats Arabes Unis).

  • Combien coûte le service pour un particulier ?

– Une prime forfaitaire de 5,95% pour chaque euro investi.

– L’or est acheté au prix du marché au comptant de Londres plus 6,5 % de frais d’achat. Les frais d’achat comprennent, entre autres, les coûts supplémentaires de façonnage de lingots d’or ainsi que la livraison de l’or dans les coffres haute sécurité.

– Les frais de gestion sont de 0,04 % par mois (minimum : 1,00 € par mois ou 12,00 € par an) pour la gestion du compte de dépôt, y compris l’assurance et le stockage de l’or sur la valeur du compte.

  • Quelle est la fiscalité applicable ?

Une personne souhaitant vendre de l’or a le choix entre deux régimes d’imposition :

– Option taxation forfaitaire : dans ce cas, le montant de la cession (prix de vente) est soumis à une taxe forfaitaire de 10% du montant du prix de vente.

– Option imposition des plus-values : Dans ce cas, les plus-values (prix de vente – prix d’achat) sont soumises, après application de l’abattement sur les plus-values, à l’imposition de 19% + prélèvements sociaux. Concernant les plus-values, un abattement de 5% par année de détention est applicable après 2 années de détention.

Il convient donc de choisir le régime le plus avantageux au moment de la revente. A noter que plus la période de détention de l’or est longue, moins la plus value de cession sera taxée.

  • Concrètement comment se passe la souscription pour un résident français ?

Après avoir rempli un formulaire de contact en ligne, SAAFI adresse un courriel afin de convenir d’un rendez-vous téléphonique. Si une personne souhaite souscrire la demande d’adhésion est adressée par courrier ou courriel. Après avoir retourné les documents par courrier, elle reçoit ensuite son certificat d’adhésion ainsi que ses codes d’accès à son espace personnel en ligne.

INAIA Gold Dinar

  • Le souscripteur peut il vendre son or à n’importe quel moment, ou acheter des quantités additionnelles ?

Via l’accès au compte en ligne, il est possible de passer des ordres d’achat (minimum 100 €) et de vente (minimum 1 €) à tout moment, il est également possible de se faire livrer l’or à domicile par tranche de 20 grammes.

  • Quelle est la Zakat applicable à l’or acquis ?

Le Nissab pour l’or est de 85 grammes ou 20 Gold Dinar. Si le montant de l’épargne conservée tout au long de l’année est supérieur ou égal au Nissâb, alors la Zakât Al Maal doit être payée. La Zakât Al Maal est égale à 2,5 % du total de l’épargne.

Salam Epargne & Placement

 

Finance Islamique, Salam Epargne & Placement – Swiss Life

Swiss Life enrichit sa gamme de contrats d’assurance vie avec Salam Épargne & Placement, contrat de type multisupports conforme aux principes de la finance éthique et islamique. Destiné aux résidents français souhaitant épargner dans le respect des principes de leur foi, le contrat permet d’investir sur Salam-Pax Sicav Ethical Fund of Funds, dont l’univers d’investissement est uniquement composé d’OPCVM conformes au droit musulman ainsi que dans Salam-Pax Serenity Sukuk dont l’univers d’investissement est composé de Sukuk.

SALAM Epargne & PlacementA ce titre, le Directeur Général de Swiss Life Assurance et Patrimoine déclare : « Salam Épargne & Placement est un contrat d’assurance vie qui s’intègre à l’univers de la finance éthique et responsable. Ce contrat répond aux demandes de certains investisseurs particuliers désireux de suivre les principes de la finance islamique et éthique et est à ce titre, certifié par le CIFIE (Comité indépendant de la Finance Islamique en Europe)». La finance islamique est un compartiment de la finance éthique. Elle recouvre l’ensemble des transactions et produits financiers conformes au droit musulman qui reposent sur des principes éthiques tels que :

• L’interdiction de l’intérêt et la réalisation d’investissements aléatoires et incertains, ainsi que la spéculation hasardeuse.

• L’obligation de partager les profits et les pertes et l’investissement exclusif dans l’économie réelle et tangible.

• A cela, s’ajoute l’exclusion de certains secteurs d’investissement, tels le tabac, l’alcool, la pornographie, les jeux d’argent.

Principales caractéristiques de Salam Épargne & Placement :

Salam Épargne & Placement est un contrat d’assurance vie multi-supports comprenant des OPCVM conformes aux principes de la finance éthique et islamique.

  • Versement libre : 1 500 €
  • Seuil d’entrée sur un support : 75 €
  • Frais sur versement (maximum) : 4,95 %
  • Frais de gestion sur unités de compte : 1,10% de l’épargne, sur base annuelle
  • Performance Salam-Pax Sicav Ethical Fund of Funds en 2013 : 3,24 %*
  • Performance Salam-Pax Sicav Ethical Fund of Funds en 2014 : 10,15 %*
  • Performance Salam-Pax Sicav Ethical Fund of Funds en 2014 : 0,29 %*

En outre, le contrat permet une désignation de bénéficiaires conforme aux principes du droit islamique.

Idéal pour se constituer, valoriser ou transmettre un capital dans un cadre halal et fiscalement avantageux.

Faites nous part de vos projets en remplissant notre formulaire de contact.

Diffuser l’information :

* les performances passées ne présagent pas des performances futures.

Associations & Entreprises

SAAFI grâce à son équipe de consultants experts peut vous accompagner dans la structuration de produits et de projets de finance islamique et d’assurance Takaful. SAAFI peut vous apporter des études de faisabilité juridiques et financières (montages réglementaires et financiers, études de marché et d’implémentation) et vous accompagner pour l’organisation d’évènements liés à la finance islamique (choix de sujets, thématiques, sponsors, intervenants etc…)

Faites nous part de vos projets en remplissant ce formulaire.

Formations

Formations sur mesure et séminaires

  • Éthique musulmane des affaires
  • Économie islamique
  • Techniques de financement islamique
  • Assurance Takaful
  • Management interculturel
  • Marketing stratégique et opérationnel
  • Traitement fiscal des opérations de finance islamique

Toutes nos formations sont assurées par des praticiens et académiciens de ce secteur en plein essor. Notre centre de formation est enregistrée sous le numéro 93.13.16088.13.

Nous sommes en mesure de réaliser des offres sur mesure dans le cadre de différents dispositifs tels que le CPF, le DIF ou encore le plan de formation entreprise. Faites nous part de vos projets en remplissant notre formulaire de contact.

Islamic Banking Qualification Program IBQ®

IBQ® Program

L’Islamic Banking Qualification Program IBQ® est une certification bancaire pratique dédiée aux principes et pratiques bancaires islamiques à l’initiative d’Al Maali, groupe international, installé sur trois continents, leader et spécialisé dans les services professionnels liés à la finance et l’économie islamiques. En 2014, Al Maali a été nommé « meilleur cabinet de consulting en Finance Islamique » lors de l’International Finance Magazine Awards. L’objectif de cette certification est de permettre aux professionnels de la finance ou exerçant une activité en lien avec les services financiers de comprendre et/ou d’intégrer le secteur bancaire islamique. Cette certification se veut riche tant par le niveau du contenu que par les outils pédagogiques. La formation est d’une durée de 25 heures structurées sous le mode de workshop interactif avec des présentations et études de cas précédées par des lectures.

Objectifs de la certification

A l’issue de ce programme de certification, les participants vont pouvoir :

  • Connaître les principes de base du droit musulman gouvernant la finance islamique et se familiariser avec les contrats et produits financiers islamiques
  • Maîtriser le fonctionnement des produits et services financiers conformes au droit musulman
  • Assimiler la structure, le mode de fonctionnement et la gouvernance des banques islamiques
  • Prendre connaissance des pratiques à l’international des banques islamiques

Public cible

La certification est à destination des professionnels de la finance ou exerçant une activité en lien avec les services financiers : banques et institutions financières, sociétés d’assurance, organismes non gouvernementaux, organismes de régulation, conseillers financiers, courtiers, avocats, juristes, académiciens, consultants et cadres associatifs.

Modalités de la formation

La formation est dispensée en français sur une période de 3 jours intensifs précédée par des lectures et suivie par un examen.

Diffuser l’information :

Formateur

La certification est assurée par Ezzedine GHLAMALLAH est directeur de SAAFI, Executive MBA Finance Islamique et ancien élève de l’École Nationale de l’ASSurance. Il enseigne la finance islamique dans les Universités de droit de Cergy Pontoise et de Mulhouse ainsi que le takaful à l’Université de droit de Strasbourg, il intervient également à l’ESSEC et l’ENASS. Il anime la rubrique « finance éthique » sur le site Saphirnews.com, et publie régulièrement des articles dans des revues telles que les cahiers de la finance Islamique, l’Islamic Finance News (RedMoney-Malaisie), le Hufington Post, la Tribune, l’Argus de l’Assurance ou encore la revue Banque et Stratégie.

Sessions 2017

  • 18, 19 et 20 mai à Marseille.
  • 5, 6 et 7 octobre à Marseille.

Pour plus de flexibilité, nous sommes en mesure de vous proposer des sessions sur mesure dans vos locaux professionnels y compris à l’étranger, ou dans notre centre de formation de Marseille aux dates de votre choix.

Prix

  • 1200 EUR
  • Un tarif spécial étudiants et demandeurs d’emploi est pratiqué, pour un devis personnalisé contactez-nous.

Méthode d’examen

La certification est sanctionnée par un examen sous forme de QCM.

Organismes de certification

L’IBQ® Program est en double certification par Al Maali Institute et Al Maali Consulting Group Dubaï.

Programme détaillé et formulaire d’inscription

(cliquez sur l’image pour télécharger)

IBQ®

Islamic Takaful Qualification Program ITQ®

ITQ® Program

L’Islamic Takaful Qualification Program ITQ® est une certification assurantielle pratique dédiée aux principes et pratiques assurantielles islamiques à l’initiative d’Al Maali, groupe international, installé sur trois continents, leader et spécialisé dans les services professionnels liés à la finance et l’économie islamiques. En 2014, Al Maali a été nommé « meilleur cabinet de consulting en Finance Islamique » lors de l’International Finance Magazine Awards. L’Islamic Takaful Qualification Program est une formation pratique dédiée aux principes et pratiques de l’assurance Takaful. Cette formation se veut riche tant par le niveau du contenu que par les outils pédagogiques. La formation est d’une durée de 15 heures de formation structurée sous le mode de workshop interactif avec des présentations et études de cas précédées par des lectures.

Objectifs de la certification

A l’issue de ce programme de certification, les participants vont pouvoir :

  • Prendre connaissance des soubassements juridiques de l’assurance Takaful
  • Maîtriser les concepts de l’assurance Takaful (contrats, modèles, gouvernance, etc.)
  • Assimiler les aspects stratégiques et opérationnels de l’Assurance Takaful

Public Cible

La certification est à destination des professionnels de la finance et de l’assurance ou exerçant une activité en lien avec le secteur assurantiel : banques et institutions financières, sociétés d’assurance, organismes non gouvernementaux, organismes de régulation, conseillers financiers, courtiers, avocats, juristes, académiciens, consultants et cadres associatifs.

Modalités de la formation

La formation est dispensée en français sur une période de 2 jours intensifs précédée par des lectures et suivie par un examen.

Méthode d’examen

La certification est sanctionnée par un examen sous forme de QCM, ainsi qu’une étude de cas portant sur des cas concrets.

Organismes de certification

L’ITQ® Program est en double certification par Al Maali Institute et Al Maali Consulting Group Dubaï.

Diffuser l’information :

Formateur

La certification est assurée par Ezzedine GHLAMALLAH est directeur de SAAFI, Executive MBA Finance Islamique et ancien élève de l’École Nationale de l’ASSurance. Il enseigne la finance islamique dans les Universités de droit de Cergy Pontoise et de Mulhouse ainsi que le takaful à l’Université de droit de Strasbourg, il intervient également à l’ESSEC et l’ENASS. Il anime la rubrique « finance éthique » sur le site Saphirnews.com, et publie régulièrement des articles dans des revues telles que les cahiers de la finance Islamique, l’Islamic Finance News (RedMoney-Malaisie), le Hufington Post, la Tribune, l’Argus de l’Assurance ou encore la revue Banque et Stratégie.

Sessions 2017

  • 22 & 23 mai 2017 à Marseille.
  • 9 & 10 octobre à Marseille.

Pour plus de flexibilité, nous sommes en mesure de vous proposer des sessions sur mesure dans vos locaux professionnels y compris à l’étranger ou dans notre centre de formation de Marseille aux dates de votre choix.

Prix

  • 1000 EUR
  • 700 EUR pour les titulaires de l’IBQ®
  • Un tarif spécial étudiants et demandeurs d’emploi est pratiqué, pour un devis personnalisé contactez-nous.

Programme détaillé et formulaire d’inscription

(cliquez sur l’image pour télécharger)

ITQ®